Home AssuranceVoyager et faire du volontariat : quelle assurance souscrire ?
Voyager et faire du volontariat : quelle assurance souscrire ?

Voyager et faire du volontariat : quelle assurance souscrire ?

Le volontariat est une autre manière de s’épanouir dans la vie. Certaines personnes consacrent leur existence au profit des autres en faisant du bénévolat en plein temps. Ce statut particulier ne leur prive pas pour autant d’une couverture sociale adéquate. L’assurance volontaire s’occupe des altruistes.

Qu’est-ce que l’assurance volontaire ?

Comme son nom l’indique, l’assurance volontaire se destine aux personnes qui font du bénévolat à plein temps ou partiellement. Cette couverture leur permet de venir au chevet des autres, sans se soucier des aléas qui peuvent survenir dans leur propre existence. Les bénéficiaires de cette offre sont généralement de membres d’association qui font moins de 200 heures de bénévolat par an. Les volontaires de plus de 16 ans peuvent souscrire, à condition que les garanties ne se superposent pas à une autre assurance.

Quelles garanties les compagnies proposent ?

L’assurance volontaire offre généralement des garanties valides en France et à l’étranger. Ainsi, les frais médicaux et dentaires du bénéficiaire sont couverts. L’hospitalisation sera également prise en charge. L’assurance paiera même un billet aller-retour d’un proche jusqu’au pays d’accueil du volontaire pour l’assister. En cas d’accident, une indemnité d’invalidité sera versée. La compagnie propose également un billet retour en cas de décès d’un membre de la famille. Les bagages ainsi que la responsabilité civile sont couverts.

D’autres détails encore à connaître

Le volontariat se définit comme une action dont les bénéfices iront principalement au profit d’une tierce personne. Cette notion est primordiale pour bien délimiter l’éligibilité à l’assurance volontaire. Il est possible de percevoir une rémunération en faisant du bénévolat. D’ailleurs, la cotisation est souvent calculée selon un pourcentage du salaire mensuel du volontaire (environ 4% à 12%). L’assurance prend tout en charge, sans attendre la Sécurité Sociale. Ce qui reste bien pratique pour ceux qui travaillent en tant que bénévoles en dehors de l’Union Européenne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *